De l’hydrogène vert injecté dans le réseau de gaz: John Cockerill développe un partenariat de recherche avec Sibelga sur une station de Fluxys

12 avril 2021
Acteur mondial de la transition énergétique, John Cockerill Energy participe au projet H2GridLab (Hydrogen to Grid National Living Lab) initié par Sibelga, le gestionnaire des réseaux d’électricité et de gaz de Bruxelles-capitale (Belgique). Le but est de développer un pilote « Power to Gas » à base d’hydrogène vert.

Ce partenariat de recherche, financé par un Fonds fédéral, vise à étudier l’injection dans le réseau de gaz d’hydrogène produit à partir d’énergies renouvelables via une station bruxelloise de Fluxys (gestionnaire du réseau de transport de gaz en Belgique). Sibelga a fait appel aux technologies de John Cockerill. Steve Smets (Project Manager Capex Hydrogène) : « Nos équipes d’experts travaillent actuellement sur l’étude de faisabilité technique et financière liée à l’implémentation d’un National Living Lab dont le but est d’étudier la praticabilité du déploiement de l’hydrogène en Belgique, et en particulier la production d’hydrogène vert en vue d’être potentiellement injecté dans les réseaux. »Nos équipes d'experts travaillent actuellement sur l'étude de faisabilité technique et financière liée à la mise en place d'un National Living Lab dont l'objectif est d'étudier le déploiement de l'hydrogène en Belgique, et en particulier la production d'hydrogène vert pour une injection potentielle dans les réseaux.",

L’hydrogène peut être produit grâce à un électrolyseur qui, alimenté par de l’énergie renouvelable, transforme l’eau en hydrogène vert, utilisé pour stocker de l’énergie ou encore propulser des véhicules. Nos électrolyseurs, aux plus grandes capacités au monde (de 100 à 1000 Nm3/h), rencontrent les besoins croissants des marchés de la mobilité, de l’industrie et bien sûr de l’énergie. électrolyseursavec les plus grandes capacités au monde (de 100 à 1000 Nm3/h), répondent aux besoins croissants des marchés de la mobilité, de l'industrie et bien sûr de l'énergie.

Canal Z a consacré un reportage à ce projet innovant de R&D financé par le Fonds de Transition Énergétique: